Comment gérer les employés difficiles

Vous avez confiance en vos capacités de gestion et vous n’avez aucun mal à communiquer avec votre personnel, mais l’un d’eux vous donne du fil à retordre? Il va s’en dire que la gestion d’employés est un exercice difficile en soi, mais en face d’une personne très anxieuse, schizoïde, histrionique ou compulsive, le meilleur des gestionnaires peut se sentir totalement démuni. Vous devrez pourtant tout tenter pour remettre l’employé dans le droit chemin, car il va à l’encontre de la Loi sur les normes du travail de congédier quelqu’un sous prétexte de sa personnalité.

La première question à se poser est de se dire pourquoi ai je embauché cette personne ? Vraisemblablement parce qu’elle est compétente et parce que son expérience professionnelle est un atout pour l’entreprise. S’en séparer peut montrer aux autres salariés une réelle faiblesse de l’entreprise : difficulté à maîtriser les entretiens d’embauche, à valider les périodes d’essai, à manager au quotidien, à diriger les équipes. Aurait-on pu le détecter à l’entrevue de sélection? Avec une méthode d’entrevue appropriée, un processus de sélection complet et des références pré-emploi soigneusement effectuées, possiblement que oui! Mais tout dépend encore là du type de personnalité.

L’important, c’est de comprendre le trouble de personnalité auquel on a affaire. Il faut d’abord savoir que toute personnalité est construite des divers traits, mais à différents degrés. Lorsqu’on parle de trouble de la personnalité, on doit comprendre que l’un des traits est utilisé de façon démesurée et inappropriée. Cela s’est construit avec le temps, à titre de mécanisme de défense, et possiblement développé dès l’adolescence. La personne qui présente un trouble de la personnalité en est tout à fait inconsciente et la confronter à cet égard ne fera qu’en empirer la démesure.

Que ce soit pour le paranoïaque qui s’imagine que tout ce qui est fait et dit l’est contre son égard. Que ce soit pour l’histrionique qui, très théâtrale, recherche une attention constante et excessive. Que ce soit pour le type A qui est d’une ambition et d’une compétitivité essoufflante. Vous devrez d’abord être en mesure de l’identifier, d’en comprendre le fondement, puis, inévitablement de l’accepter. Après coup, un bon coaching vous permettra de communiquer adéquatement avec votre employé (patron ou collègue), car chaque trouble de personnalité implique un mode de communication qui lui est propre.

Si vous avez des difficultés avec des employés ayant une personnalité difficile, sachez qu’un des conseillers chez Perreault & Associés peut facilement vous aider. N’hésitez pas à nous contacter 1-866-472-1601.

Ce texte ne constitue pas un avis professionnel. Les lecteurs ne devraient pas agir sur la seule foi des informations qui y sont contenues.


À propos de Manon Perreault

Manon Perreault, CRHA intervient en ressources humaines depuis 1995. Titulaire d’une formation en administration/RH et d’une maitrise en éthique appliquée, Manon intervient principalement dans les dossiers de diagnostic RH et d’analyse organisationnelle, de problématique RH/gouvernance, de relations de travail, de prévention des conflits (civilité, harcèlement, intimidation) et de recrutement. Elle s’intéresse aussi systèmes de gouvernance des OSBL et offre des formations aux administrateurs. Elle siège sur plusieurs conseils d’administration, notamment l’Ordre des conseillers en ressources humaines où elle est aussi membre du comité exécutif et présidente du comité de gouvernance et d’éthique.