Depuis un certain temps, un membre de votre équipe ne rencontre plus vos attentes et n’est plus performant au travail… serait-il plus efficace d’appliquer une mesure disciplinaire ou appliquer une mesure administrative? Un autre membre de votre équipe entre au travail en retard à quelques reprises… mesure disciplinaire ou mesure administrative?

Pour choisir l’approche appropriée, il faut bien sûr être en mesure de saisir les distinctions entre ces approches. D’abord, la mesure disciplinaire est une façon d’avertir la personne et de sanctionner le comportement qui n’est pas permis ni toléré par l’entreprise. On donne ainsi ‘une seconde chance’ à l’employé. Le choix de la mesure disciplinaire (avis verbal, avis écrit, suspension, congédiement) devra être effectué en tenant compte des divers facteurs aggravants et atténuants, tels que la gravité de la faute, l’ancienneté et le dossier de l’employé pour n’en nommer que quelques-uns.

D’autre part, la mesure administrative se veut un moyen d’aider la personne à corriger ce qui lui est reproché dans un contexte de gestion de performance. Une discussion avec la personne est essentielle pour lui faire part de la situation et comprendre ce qui, de son point de vue, explique la baisse de sa performance. Les raisons peuvent être nombreuses, telles que des changements technologiques, des mises à jour dans le domaine qui ne sont pas appliquées, une démotivation qui affecte le comportement, etc. Un plan d’action est alors nécessaire pour identifier les actions concrètes qui doivent être prises pour corriger la situation ainsi qu’identifier les ressources disponibles pertinentes. Il est suggéré d’élaborer quelques objectifs à atteindre dans un échéancier déterminé et d’effectuer des suivis plus fréquents pendant cette période. Cette mesure vise à accompagner l’employé dans le but qu’il puisse satisfaire les attentes minimums de son poste.

Lorsqu’une situation avec un employé doit être adressée, il est important de se questionner sur la meilleure approche. Les mesures administratives et les mesures disciplinaires représentent essentiellement les deux voies possibles en gestion du personnel qu’il est préférable de ne pas combiner. En effet, il ne serait pas cohérent d’adresser une situation par une mesure administrative puis appliquer une mesure disciplinaire lorsque la même situation se présente de nouveau.

C’est donc dire que le membre d’une équipe qui ne rencontre plus les attentes gagnera à recevoir le support de son gestionnaire pour tenter de rétablir la situation par le biais d’une mesure administrative tandis que la personne qui manque d’assiduité devra être averti par le biais d’une mesure disciplinaire que son comportement ne peut pas être toléré.

Toutefois, il n’est pas toujours facile de choisir l’approche la plus appropriée. Une analyse de la situation et du dossier de la personne concernée est importante et il peut s’avérer bénéfique de collaborer avec un professionnel en gestion des ressources humaines pour être conseillé.

Ce texte ne constitue pas un avis professionnel. Les lecteurs ne devraient pas agir sur la seule foi des informations qui y sont contenues.


À propos de Karine Bergeron

Titulaire d’une maitrise en gestion des ressources humaines et d’un baccalauréat en information et orientation professionnelles, Karine Bergeron, CRHA accompagne et conseille les gestionnaires depuis près de 15 ans. Parfaitement bilingue, elle détient une expérience au sein d’entreprises de moyenne et de grande taille de différents secteurs. Elle a développé une expertise au niveau de l’analyse des structures organisationnelles et des rôles ainsi qu’au niveau de la gestion de la performance et de l’amélioration des processus ressources humaines. Elle accompagne également ses clients dans leurs défis de rémunération, dans la résolution de conflits ainsi que dans des dossiers de fin d’emploi. En somme, elle accompagne les clients dans diverses démarches tenant compte de leurs besoins, des ressources et des meilleures pratiques en gestion des ressources humaines. Elle se distingue par son professionnalisme, sa discrétion et sa minutie dans l’exécution de ses dossiers.