Nous sommes à quelques semaines de la mise en vigueur de plusieurs articles de la Loi sur les normes du travail. Les 4 et 18 septembre derniers, nous vous avons présenté deux articles détaillant les nouvelles dispositions de la loi.

Certaines dispositions sont déjà en vigueur depuis le 12 juin dernier. Néanmoins, plusieurs entreront en vigueur le 1er janvier 2019.

Nous avons pensé vous représenter les deux (2) articles à titre d’aide-mémoire. Il est important de vous rappeler d’adapter vos politiques ressources humaines et votre manuel des employés afin de vous assurer d’être en règle et d’assurer une compréhension des nouvelles dispositions, et ce, afin d’éviter les zones grises.

Bien que la loi sur les normes du travail spécifie ce qu’un employeur doit offrir à ses employés à titre de minimum, il est primordial dans une volonté de maintenir une marque employeur intéressante de bien clarifier si ces nouvelles dispositions s’ajoutent ou non aux avantages déjà offerts à vos employés.

Une réflexion s’impose tout comme un bon plan de communication auprès de vos employés.

Article # 1  : absences pour décès d’un proche, absences pour naissance ou adoption, absences pour maladie, accident ou obligations familiales, jours fériés, vacances annuelles.

Article # 2 : agences de placement, disparité de traitements, droit de refus de travailler, étalement des heures, harcèlement psychologique, salariés à pourboire.

N’hésitez pas à nous consulter pour plus de détails.

Un merci spécial à Caroline Henri pour la rédaction des deux articles résumant les modifications.

 

 

Ce texte ne constitue pas un avis professionnel. Les lecteurs ne devraient pas agir sur la seule foi des informations qui y sont contenues.


À propos de Manon Perreault

Manon Perreault, CRHA intervient en ressources humaines depuis 1995. Titulaire d’une formation en administration/RH et d’une maitrise en éthique appliquée, Manon intervient principalement dans les dossiers de diagnostic RH et d’analyse organisationnelle, de problématique RH/gouvernance, de relations de travail, de prévention des conflits (civilité, harcèlement, intimidation) et de recrutement. Elle s’intéresse aussi systèmes de gouvernance des OSBL et offre des formations aux administrateurs. Elle siège sur plusieurs conseils d’administration, notamment l’Ordre des conseillers en ressources humaines où elle est aussi membre du comité exécutif et présidente du comité de gouvernance et d’éthique.