Impartition en entreprise

Saviez-vous que nous parlons généralement d’un ratio de 1 professionnel en ressources humaines à temps plein pour 100 employés? Ce ratio représente un investissement moyen annuel de 20 heures par employé sans compter le temps assumé en gestion de personnel par les superviseurs directs.

Les plus petites entreprises n’ayant pas les ressources internes ni financière parfois pour s’adjoindre un professionnel RH, redirigent ces fonctions aux superviseurs et souvent même, aux propriétaires. Le temps et les compétences de chacun ne sont donc plus optimisés.

Offrez une valeur ajoutée à votre équipe et adjoignez-vous maintenant les services d’un vrai professionnel en ressources humaines* qui saura vous conseiller, vous accompagner et même prendre en charge certaines fonctions RH, à temps partiel et à peu de frais. Comment? Le principe est simple : partagez une ressource interne avec d’autres entreprises locales et non concurrentes.

Pour plus de détails sur le Projet PME RH, communiquez avec nous au 1 866 472-1601 ou serviceclient@perreaultassocies.com.

Vous pourriez bénéficier d’une subvention d’Emploi-Québec.

*L’ensemble de nos professionnels sont membres de l’Ordre des CRHA du Québec et bénéficient d’une expérience considérable en entreprise.

Ce texte ne constitue pas un avis professionnel. Les lecteurs ne devraient pas agir sur la seule foi des informations qui y sont contenues.


À propos de Caroline Henri

Diplômée universitaire en psychologie, en administration des affaires et en santé et sécurité du travail, Caroline Henri, CRHA a d’abord développé ses compétences en supervision de personnel et en gestion des ressources humaines dans les secteurs commercial et industriel. Maintenant consultante principale auprès de la PME, elle est reconnue pour sa rigueur, son sens analytique et son jugement professionnel Elle assiste les gestionnaires dans leurs réflexions et leurs prises de décision, ne laissant de côté tous facteurs d’influence. Dans sa pratique, elle prône les valeurs d’efficience, de respect et de saines communications et fait de sa priorité d’adapter les interventions au contexte de l’organisation, afin d’en optimiser le succès.