Avez-vous un contrat de mariage?

Manon Perreault, CRHA
Présidente-directrice générale
Directrice régionale – Montérégie

La question est intéressante. Non ? En fait, je la trouve en conflit. Lorsque je l’entend, les cheveux me dressent sur la tête. On ne peut répondre à cette question. On ne peut trancher de façon unilatérale. C’est juger les gens. Certains gèrent mieux leurs émotions que d’autres ou certains les démontrent plus que d’autres. Ça ne veut pas dire que les gens sont tout un ou tout l’autre. Cette dualité coeur-tête est l’essence même de l’être humain.

Pourquoi ne pas voir cette paire d’as comme un DUO au lieu d’un DUEL ? L’objectif est de trouver l’équilibre entre les deux.
.
Imageons une mise en situation. Vous êtes gestionnaire et avez donné de nouvelles directives à un employé (celui-ci doit approcher un nouveau client). Quelques jours plus tard, les tâches ne sont toujours pas effectuées. Votre employé procrastine. Vous demander à votre employé ce qui se passe. Il vous affirme craindre les réactions de son client et il a peur de ne pas savoir comment s’y prendre. Il ne sait pas comment son client réagira. Votre employé vient de vous avouer qu’il a peur. Vous devriez le féliciter !

Cette capacité à identifier les émotions que l’on ressent est un grand talent. Votre employé prend donc conscience de son émotion, et réfléchira, avec vous, des informations qu’il lui manque pour effectuer sa tâche ou bien, juste de l’avoir exprimé et d’avoir été reçu par vous, lui donnera la motivation qu’il lui manquait pour sortir de sa zone de confort et ainsi procéder aux tâches demandées. Il vient de stabiliser ses peurs, et les prochaines fois, fera ces tâches avec plus d’assurance.

Il est bien évident que vous avez peut-être ressenti de la frustration en constatant que votre employé procrastinait. Vous ne saviez pas alors que se cachait une émotion. Hein ! Vous avez peut-être jugé rapidement.
.
Il est facile de juger les émotions des autres. On ne peut les juger sans savoir ce que cette personne vit. De plus, dans notre contexte de société, exprimer ses émotions n’est pas très valorisé, malheureusement. Ressentir des émotions négatives n’est pas quelque chose que les gestionnaires désirent gérer, sauf que ces émotions existent et peuvent amener votre équipe de travail à mieux travailler !

Attention à votre communication, vous êtes peut-être en partie responsable d’avoir créer ces émotions.
Je vous invite à lire le papier de ma collègue Carole sur 10 idées de mieux communiquer

Bonne réflexion !


«Les émotions jouent un rôle capital dans l’équilibre et la santé des êtres humains. Celles-ci peuvent tantôt nous dominer, tantôt nous rendre heureux, tantôt illuminer notre existence, tantôt la rendre obscure et insupportable»

Ce texte ne constitue pas un avis professionnel. Les lecteurs ne devraient pas agir sur la seule foi des informations qui y sont contenues.


À propos de Manon Perreault

Manon Perreault, CRHA intervient en ressources humaines depuis 1995. Titulaire d’une formation en administration/RH et d’une maitrise en éthique appliquée, Manon intervient principalement dans les dossiers de diagnostic RH et d’analyse organisationnelle, de problématique RH/gouvernance, de relations de travail, de prévention des conflits (civilité, harcèlement, intimidation) et de recrutement. Elle s’intéresse aussi systèmes de gouvernance des OSBL et offre des formations aux administrateurs. Elle siège sur plusieurs conseils d’administration, notamment l’Ordre des conseillers en ressources humaines où elle est aussi membre du comité exécutif et présidente du comité de gouvernance et d’éthique.