Au cours des dernières semaines, la Loi favorisant le développement et la reconnaissance de la main d’oeuvre a fait coulé bien de l’encre. Nous rappelons que cette loi a pour objectif d’obliger les employeurs qui atteignent 1 million en masse salariale à investir la valeur de 1 % de cette masse salariale en formation pour leur personnel, faute de quoi ils doivent cotiser la valeur non investie dans des fonds communs.
Présentement, ces fonds comptabiliseraient plus de 60 millions de dollars disponibles à financer la formation des travailleurs. Le gouvernement étudierait présentement de quelles façons les travailleurs pourraient en bénéficier davantage.
De plus, soyez avisés que, contrairement aux rumeurs entendues, le ministre de l’Emploi, monsieur François Blais, a annoncé au début du mois que cette Loi ne sera pas abolie.

Ce texte ne constitue pas un avis professionnel. Les lecteurs ne devraient pas agir sur la seule foi des informations qui y sont contenues.


À propos de Caroline Henri

Diplômée universitaire en psychologie, en administration des affaires et en santé et sécurité du travail, Caroline Henri, CRHA a d’abord développé ses compétences en supervision de personnel et en gestion des ressources humaines dans les secteurs commercial et industriel. Maintenant consultante principale auprès de la PME, elle est reconnue pour sa rigueur, son sens analytique et son jugement professionnel Elle assiste les gestionnaires dans leurs réflexions et leurs prises de décision, ne laissant de côté tous facteurs d’influence. Dans sa pratique, elle prône les valeurs d’efficience, de respect et de saines communications et fait de sa priorité d’adapter les interventions au contexte de l’organisation, afin d’en optimiser le succès.